Archives de Catégorie: Ancienne Égypte

Un instant Sacré avec la Reine Hatchepsout

Un magnifique Temple et une mystérieuse Reine.
Hatchepsout règna de 1479 à 1457 av JC
Hatchepsout était la plus importante des rares femmes Pharaons et a donc créé la désapprobation dans cette société patriarcale.
Dès sa mort, son successeur  Toutmosis III fit marteler la trace de ses représentations, mais ce temple, appelé dans l’antiquité «le sublime des sublimes», est considéré comme un monument incomparable de l’Égypte ancienne.

Malgré les ambitions  de Toutmosis III, Hatchepsout, reste 3500 plus tard, un des Pharaons les plus connus, jouant parfois de son image entre homme et femme, elle n’hésita pas à assumer la barbe traditionnelle lors de l’édifice de ses colosses et les symboles des Pharaons.

Situé à Deir el-Bahari, il est dédié au Dieu Soleil Amon-Rê.
Sa caractéristique la plus frappante est une succession de terrasses et de colonnades ornées de nombreuses sculptures représentant le Pharaon et les divinités. L’architecture du temple contient des pylônes, des tribunaux, une salle hypostyle, une chapelle dédiée à la Déesse Hathor et un sanctuaire.

La chapelle dédiée à Hathor, Déesse de la Joie, la Musique et l’Amour.

Une salle raconte en relief la naissance divine d’Hatchepsout et une expédition vers un pays mystérieux près de la mer Rouge (le pays de Pount) d’où a été ramené du cuivre, de l’asphalte, du naphte, des amulettes sculptées, de la myrrhe et de l’encens.

De magnifiques couleurs originales, le plafond est décoré avec les étoiles sacrées éternelles, et les reliefs du mur raconte sa naissance Divine.

Le Temple d’Hatshepsout, creusé dans la montagne est considéré comme un monument incomparable de l’Égypte ancienne.
Un simple Waouh! Pour sa destinée, la fine architecture de son Temple et son histoire.
Et pour vraiment apprécier cette visite, je vous propose de découvrir ce Temple sublime du haut de la Vallée, par une marche qui vous donnera l’impression que ce Temple est un cadeau des Dieux et de la montagne.

Voici quelques vues qui vous donne envie d’approcher de plus en plus…

N’est-ce pas magnifique? Cliquez pour agrandir les photos 🙂


De cette balade vous découvrirez d’autres Merveilles de l’Égypte Ancienne, mais …shuut…je vous laisse le plaisir de la découverte lorsque vous viendrez 😉

Hatchepsout a été un grand Pharaon de la fastueuse XVIII ème Dynastie, elle a construit à Karnak la Chapelle Rouge, dédiée au reposoir de la barque d’Amon.
Elle souhaitait ériger un obélisque en or, pour tout son Amour à Amon, elle l’érigea en granit, avec tout son Amour aussi.
Hatchepsout, avec tout mon Amour, tu as été un grand Pharaon de la paix et de la controverse.

Simplement pour dire : Louxor est un lieu passionnant qui recueille les plus belles richesses archéologiques de cet Ancien temps Sacré, en suivant la trace des Pharaons de leur naissance et leur règne jusqu’à leur mort, par les Temples et les Tombes.

Publicités

Chem-el-Nessim, la fête du Printemps dans toute l’Égypte

Une bien belle journée en cette fête du Printemps, en Égypte.

Chem-el-Nessim littéralement «hume la brise» célèbre l’arrivée des beaux jours et les Égyptiens s’en donnent à coeur joie. Les berges du Nil, calmes et sereines habituellement, sont animées de cris joyeux d’enfants et la foule est au rendez-vous.

C’est le lendemain du dimanche de Pâques Copte que le Printemps est à l’honneur (lundi 16 avril 2012). Pour cette occasion, le plat traditionnel est un poisson très salé et fort (fessikh) accompagné d’oeufs, de salade, de petits oignons et chacun a sa façon de le préparer.

Cette fête existe depuis l’Égypte Ancienne, liée à l’agriculture et aux rites de fertilité du Nil. Ce jour coïncidait avec l’équinoxe de printemps, qui représentait dans les croyances antiques, un nouveau cycle et un renouveau. Les anciens Égyptiens célébraient et honoraient ce jour en offrant aux divinités du poisson salé, conservé et préparé lors des pêches abondantes, de la laitue et des oignons.

Tous sont venus humer cet atmosphère délicieuse et aujourd’hui, le Nil bat son plein!

Une balade en felouque ou en petit bateau à moteur traditionnel n’est à manquer sous aucun prétexte! Profitez de la fête!

Tombe d’Aménophis III, bientôt ré-ouverte au public?

Avez-vous déjà baladé à pied vers la Tombe du Pharaon Aÿ (VR 23 ), au creux de la Vallée des Rois?
Cette balade d’environ 20mn est délicieuse, au coeur de la Vallée, où le vent siffle dans les oreilles et l’échos dans les falaises vous laisse un bon présage sur le reste de vos découvertes.

C’est le lieu de repos éternel choisi par le Pharaon Aménophis III (appelé aussi Amenothep III, XVIII ème dynastie) et le Pharaon Aÿ (fin XVIII ème dynastie).
Située dans la vallée de l’ouest, ou Vallée des Singes (nom qui vient de la Tombe d’Aÿ, décorée de 12 singes), la Tombe d’Aménophis III, grand Pharaon qui a régné 38 ans dans une Égypte prospère et en paix, est située le long du chemin. Localisée par une «simple» cavité dans la roche, il est difficile d’imaginer qu’une des plus grandes tombes de la Nécropole Thébaine se trouve à quelques 24 mètres de profondeur!

Elle fut découverte au début des fouilles de la Vallée des Rois, pillée et vidée de ses trésors. (VR 22)
La tombe contient plusieurs salles. Une salle à colonnades, deux autres grandes salles (destinées aux deux épouses Royales), des annexes. Seule la chambre funéraire contient des décorations murales, des fresques sur fond bleu-gris représentant Pharaon avec des divinités. De l’immense tombeau, il ne reste plus que le socle. Elle fut édifiée pendant son règne,environ 1391-1353 av JC.

La tombe est fermée aux public pour restauration, mais des travailleurs sont sur place actuellement!

 Aménagement des travailleurs, au pied la la falaise sacrée d’Aménophis III.

Une simple tente suffit pour les comptes rendus et le partage du thé. Le travail se réalise à plusieurs mètres sous-terre.

Voici quelques photos de cette nature magique, au coeur des merveilles Pharaoniques, et découvrez le lieu de sépulture choisi par un des plus grands Pharaons de l’Ancienne Égypte, Aménophis III, à l’écart des autres tombes de la Vallée des Rois, comme pour marquer sa différence. Il fut le père d’Akhénaton, son successeur; nous entrons avec eux dans l’ère Amarnienne, cloturée par le Pharaon Aÿ qui, pour la petite histoire, est la seule autre tombe achevée de la vallée de l’ouest!

A l’entrée de la tombe, les gros tuyaux permettent de régénérer l’air pour les travailleurs sous-terre.

Régénérateurs d’air reliés aux tuyaux et à l’intérieur de la tombe que l’on aperçoit en arrière plan.

Vue d’ensemble de la (petite) entrée de la tombe face à l’immensité de la falaise.

Un après-midi riche en émotion, nature, chaleur et belles découvertes que nous aimerons vous faire partager.

Sur notre site internet rendez-vous sur la page de toutes nos excursions.

En continuant le chemin pierreux, visite de la tombe d’Aÿ, le successeur présumé de Toutankhamon, pour compléter l’ambiance!
(nb : le ticket d’entrée se procure sur le site de la Vallée des Rois 25 LE, env 3€)

À suivre dans un prochain post : Visite de la Tombe d’Aÿ

Visiter la maison d’Howard Carter

Visiter l’univers d’Howard Carter nous replonge au début du siècle dernier dans la fabuleuse histoire de sa découverte de la Tombe de Toutânkhamon et ses Trésors.
Pénétrer dans sa demeure est également une formidable visite pour découvrir tous ses objets de l’époque.  Son bureau , ses croquis, ses livres sur la cité de Thèbes.  Sa machine à écrire qui lui permettait d’entretenir ses correspondances avec Lord Carvarnon, son appareil-photo de l’époque ainsi que son labo photo, sa caméra…mais aussi des lieux plus intimes comme sa chambre et sa coiffeuse. Le salon contient de vieux objets, entassés à l’instar des trésors entreposés dans la tombe de Toutânkhamon .
C’est tout un univers qui nous fait revivre et imaginer son quotidien, à l’entrée de la Vallée des Rois, où il a consacré toute sa vie, son amour et sa passion pour l’Égypte.


Howard Carter, Archéologue et Égyptologue britannique né en 1874 et mort en 1939, à 64 ans.

Talentueux dessinateur grâce à son père peintre, il découvre l’Égypte à 17 ans, sur le site de Beni Hassan, entre le Caire et Louxor, en commençant par reproduire des fresques de sépultures princières, décorées richement de scènes de la vie agricole et artisanale. Il devient dès ce moment un grand passionné de toutes ces merveilles Pharaoniques.
Les nombreuses étapes de sa vie le conduiront à devenir un des archéologues les plus renommés, couronné par sa victoire de la découverte de la tombe de Toutânkhamon.

1922 – 2012                                                                                                     90 ans cette année, après la découverte de ces magnifiques trésors.

Howard Carter travaillera auprès des plus grands égyptologues de son époque, Flinders Petrie puis Gaston Maspero qui lui propose de travailler pour le Service des Antiquités, au poste d’inspecteur général des monuments en Haute-Égypte. Mais son caractère impétueux et borné lui fera traverser des périodes de solitude, et il démissionnera pour des excuses qu’il ne voudra jamais faire à de riches touristes français exigeant le remboursement du ticket d’entrée d’un site jugé trop sombre!
Maspero qui regrette le départ du talentueux Carter, lui présente Lord Carnarvon qui procède à des fouilles en amateur depuis 2 ans, sans succès. Il a besoin d’un homme de terrain et lui assure le financement.

Ils collaboreront plus de 10 ans ensemble en fouillant de nombreux sites sans grands succès et les finances et les espoirs de Lord Carnarvon s’amenuisent avec le temps. C’est après la découverte de nombreux indices trouvés sur les traces d’un grand pharaon inconnu, aux cartouches de Toutânkhamon, que, Carter, borné, rechercha sa tombe et sillonna un périmètre encore jamais prospecté.

C’est le 04 novembre 1922, 4 jours après le début des fouilles, qu’Howard Carter eut sa consécration en découvrant les premières marches de l’entrée d’une tombe jamais pillée. Le sceau d’Anubis sur la porte d’entrée annonçait un grand personnage. Le 25 novembre, l’ouverture de «la porte» laissa l’équipe de Carter sous le choc, face à ces trésors historiques et millénaires que nous avons la chance de pouvoir visiter aujourd’hui, dans plusieurs musées.
Une chambre spéciale lui est dédiée au musée du Caire, où il est magique d’observer la perfection et la beauté du masque en or de Toutânkhamon, et aussi de très beaux objets au musée de Louxor.

Quelques photos pour découvrir son Univers..

Son bureau où on l’imagine faire les cents pas, voir ses croquis, sa bibliothèque,

 

 

 

 

 

On devine quelques moments de détente en écoutant de la musique sur son tourne disque, et de travail sur sa machine à écrire!

 

 

 

 

 

 

 

 

De la chambre d’Howard Carter une belle lumière nous laisse croire que son âme est encore sur les lieux…

Une vidéo d’Howard Carter est projetée habituellement mais inaccessible ce jour de visite, une minute trente en anglais (clair et distinct), en hologramme.

Quelques objets de son quotidien